La diététique pour tous... - Quand Diététique rime avec Plaisir
Le métier de diététicien est une profession encore jeune.
 
En France en 1935, Lucie Randoin, chercheur biologiste, élabore les lois de la diététique et en 1945 elle crée des « spécialistes en alimentation rationnelle ».
En 1949, la pénurie alimentaire et la dénutrition font de « l’alimentation rationnelle » une urgence nationale et internationale qui signe la naissance de la profession de diététicien.
Il faudra attendre 1954 pour que sortent les premières promotions de diététiciens diplômés.
Sur l’initiative de J. Trémolières, la diététique s’est peu à peu implantée dans les structures hospitalières vers 1950.
pèse livres 
Aujourd’hui le titre de diététicien est protégé par la loi (Code de la santé publique, livre 4, loi n°86-76 du 17 janvier 1986, L. 510-8-1 à L. 510-8-3), et ne peuvent utiliser le titre de diététicien que les seules personnes titulaires du diplôme correspondant, à savoir le BTS diététique ou le DUT diététique.
Ce titre confère au diététicien un statut de profession paramédicale depuis 1986 mais les textes restaient muets quant à sa pratique jusqu’au 21 décembre dernier, où les sénateurs ont adopté les articles 7 et 8 du projet de loi de ratification de l’ordonnance du 26 août 2005 sur les professions de santé.
 
La loi nouvelle définit le diététicien comme « un professionnel qui dispense des conseils nutritionnels et participe, sur prescription médicale, à l’éducation et à la rééducation nutritionnelle de patients atteints de troubles du métabolisme ou de l’alimentation. Ce diététicien établit un bilan diététique personnalisé du patient pris en charge. Par ailleurs, le diététicien contribue au suivi, à l’évaluation et au contrôle de la qualité de l’alimentation servie en collectivité, ainsi qu’aux activités de prévention en santé publique relevant du champ de la nutrition. »
Elle instaure l’enregistrement des professionnels diététiciens diplômés au fichier national des Professions de santé.
De plus cette loi crée un diplôme d’Etat de diététicien dont le contenu et les formations qui y préparent seront définis par un arrêté conjoint des ministères chargés de la santé et de l’enseignement supérieur.
La protection contre l’exercice illégal du métier de diététicien est également organisée par l’application de sanctions pénales.
 
Le rôle de tout diététicien est non seulement de nourrir les hommes, mais surtout de leur apprendre à se nourrir. Son rôle est de conseiller, éduquer et soigner dans tous les domaines de la nutrition. Il s’adresse aux personnes qui nécessitent un suivi diététique personnalisé : surcharge pondérale et obésité, diabète, dyslipidémies, athérosclérose, pathologies digestives, métaboliques, etc.
Il peut conseiller efficacement tous ceux qui souhaitent équilibrer leur alimentation et en particulier : femme enceinte ou allaitante, enfants et ados, personnes âgées, sportifs, etc.